J'accepte

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation et l'écriture de cookies sur votre appareil connecté. Ces cookies permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.

Réaction au feu

Réglementation et contexte normatif

Pour permettre la libre circulation des produits à l’intérieur du marché communautaire, le Règlement Européen « Produits de Construction » oblige les états membres à harmoniser leurs systèmes d’essais et de classement de réaction au feu des matériaux. De nouvelles normes d’essais et de classement sont mises à disposition et appliquées par les états membres au titre du marquage CE. Dans ce cadre, toute déclaration de performance relative à la réaction au feu d’un produit devra être faite selon le système des Euroclasses. Progressivement, famille de produit par famille de produit, les Euroclasses se substituent aux classements nationaux.

En France c’est déjà le cas pour les revêtements de sol (et en cours pour les revêtements muraux). Parallèlement, il incombe aux états de définir les classements de réaction au feu des produits autorisés à être installés dans les bâtiments. En France, la réglementation de sécurité des bâtiments en fait toujours état sur la base du système de classement M (pour les produits non soumis au marquage CE) qui est maintenant progressivement juxtaposé aux Euroclasses. Par exemple, la réglementation des locaux ERP courants, concernant les revêtements, a été révisée dans l’arrêté du 24 septembre 2009 (articles AM).

Les Euroclasses de réaction au feu en Europe

La sécurité en cas d’incendie et la classification des performances en réaction au feu constituent la seconde exigence fondamentale du règlement européen 305/2011 établissant des conditions harmonisées de commercialisation pour les produits de construction. La décision (94/611/EEC) de septembre 1994 a statué sur la mise en place d’un système harmonisé d’essais et de classements dans l’ensemble des états membres de l’Union Européenne.

Échelle des classes

Les Euroclasses pour les revêtements de sol s’échelonnent du niveau A1fl (aucune contribution au développement du feu) à Efl (contribution importante au développement du feu, résistance limitée à l’attaque d’une petite flamme), en passant par les stades intermédiaires A2fl, Bfl, Cfl, Dfl. Le niveau Ffl existe pour les revêtements pour lesquels aucune performance en réaction au feu n’est déterminée. Le critère de production de fumée liée à la combustion est associé aux classements A2fl à Dfl. Il s’agit des sous-classes s1 et s2 (s1 correspondant au niveau de production de fumée le plus faible).

Le tableau ci-après, issu de la décision de la Commission Européenne du 8 février 2000, liste les Euroclasses ainsi que les limites de critères d’essai qui leur sont associées. Les méthodes d’essais sont codifiées par leur indice de normalisation.

CLASSESMÉTHODE(S) D’ESSAI INDIVIDUELLESCRITÈRES DE CLASSIFICATION
(VALEURS MOYENNES
CRITÈRES DE CLASSIFICATION
(VALEURS MOYENNES)
A1flNF EN ISO 1182 (1) etΔT ≤ 30°C et Δm ≤ 50 % et tf = 0 (pas d’inflammation prolongée)
NF EN ISO 1716PCS ≤ 2.0 MJ.kg-1 (1) et PCS ≤ 2.0 MJ.kg-1 (2) PCS ≤ 1.4 MJ.kg-2 (3) PCS ≤ 2.0 MJ.kg-1 (4)
A2flNF EN ISO 1182 (1) ouΔT ≤ 50°C et Δm ≤ 50 % et tf ≤ 20 s
NF EN ISO 1716 etPCS ≤ 3.0 MJ.kg-1 (1) et PCS ≤ 4.0 MJ.m-2 (2) PCS ≤ 4.0 MJ.m-2 (3) PCS ≤ 3.0 MJ.kg-1 (4)
NF EN ISO 9239-1 (5)Flux critique (6) ≥ 8.0 kW.m-2Production de fumée (7)
BflNF EN ISO 9239-1 (5) etFlux critique (6) ≥ 8.0 kW.m-2Production de fumée (7)
NF EN ISO 11925-2 (6) - Exposition = 15 sFs ≤ 150 mm en 20 s
CflNF EN ISO 9239-1 (5) etFlux critique (6) ≥ 4.5 kW.m-2Production de fumée (7)
NF EN ISO 11925-2 (6) - Exposition = 15 sFs ≤ 150 mm en 20 s
DflNF EN ISO 9239-1 (5) etFlux critique (6) ≥ 3.0 kW.m-2Production de fumée (7)
NF EN ISO 11925-2 (6) - Exposition = 15 sFs ≤ 150 mm en 20 s
EflNF EN ISO 11925-2 (6) - Exposition = 15 sFs ≤ 150 mm en 20 s
FflAucune performance déterminée

(1) Pour les produits homogènes et les composants substantiels de produits non homogènes.
(2) Pour tout composant non substantiel externe des produits non homogènes.
(3) Pour tout composant non substantiel interne des produits non homogènes.
(4) Pour le produit dans son ensemble.
(5) Durée de l’essai = 30 minutes.
(6) Le flux critique est défini comme le flux radiatif à partir duquel la flamme s’éteint ou le flux radiatif après une période d’essai de 30 minutes, selon la valeur qui est la moins élevée (c’est-à-dire le flux correspondant à la propagation de flamme la plus étendue).
(7) S1 = Fumée ≤ 750% min S2 = pas S1.
(8) En cas d’attaque par la flamme en surface et, le cas échéant, compte tenu de l’application finale du produit d’attaque par le bord.

Rapports de classement

Il incombe au fabricant ou au fournisseur de produits du bâtiment d’obtenir auprès d’un laboratoire notifié européen pour la conduite d’essais de réaction au feu, le classement en Euroclasses de chaque produit concerné. En France, le CSTB fait partie des organismes agréés par le Ministère de l’Intérieur et modifié par l’Europe pour réaliser ces essais. Chaque produit fait l’objet d’un rapport d’essai (ou rapport de classement en réaction au feu) établi conformément à la norme NF EN 13501-1. Un rapport de classement de réaction au feu est valable pour un produit (ou une gamme de produits), selon des conditions d’essai définies (nature du support, type de fixation au support). Établi dans le cadre du marquage CE, sa validité n’est pas limitée dans le temps. En France, les rapports de classement de réaction au feu sont susceptibles d’être demandés par toute commission de sécurité en charge du contrôle de la conformité d’un ERP vis-à-vis des règles générales de la sécurité incendie. Théoriquement et tenant compte de l’harmonisation des rapports de classement à l’échelle européenne, les rapports de classement doivent être valables pour une commission de sécurité d’un autre état membre, moyennant des règles nationales établissant les relations entre le système Euroclasses et les réglementations nationales.

Correspondance : Classement M et Euroclasses*

En France l’arrêté du 21 novembre 2002 relatif à la réaction des produits de construction permet d’obtenir une correspondance de classement des Euroclasses utilisable pour la réglementation en classement M.

CLASSES SELON NF EN 13 501-1EXIGENCE
A1flIncombustible
A2fls1M0
A2fls2M3
Bfls1 - s2M3
Cfls1 - s2M3
Dfls1(1) - s2M4

(1) Le niveau de performance s1 dispense de fournir les informations prévues par l’arrêté du 4 novembre 1975 modifié portant la réglementation de l’utilisation de certains matériaux et produits dans les Établissements Recevant du Public et l’instruction du 1er décembre s’y rapportant.